Archive for avril, 2012

[Dossier] Playstation 2 : fin du monde 2012 !

« Pack Playstation 2 + Gran Turismo 4 platinum pour 34,99 € ! Attention, stocks limités ! »



C’est ce qu’on peut voir sur certaines publicités et dans les rayons de certains revendeurs. Bref, les stocks limités signifie destockage en masse, braderie et arrêt de la production et donc distribution de la vieille dame : la Playstation 2 ! Ou PStwo dans sa version actuelle. Mais revenons sur son passé.


HISTOIRE

Pour cette console sortie en 2000 (Mondiale) et en 2004 pour sa version anorexique, la PStwo. Concurrente directe de la petit GameCube qu’on connait tous, de la grosse Xbox première génération et bien évidement la regrettée Dreamcast, qui nous a quittée trop tôt.

Bref, elle a dominée jusqu’à 70% du total du marché des consoles de salon en 2004 ! A l’heure actuelle plus de 150 millions de consoles Playstation 2 ont été vendues depuis son lancement toutes versions confondues. Un record absolu !
La production « aurait » été arrêtée le 22 Février 2012 dernier sans confirmation officielle.
(note : si vous en savez plus à ce sujet, je suis preneur)

VERSIONS

Playstation 2- PStwo :

On notera une variante particulière, la PSX :

La PSX est une station multimédia qui fait office de console de jeu (PS1/PS2), de graveur DVD, de tuner TV et de magnétoscope numérique grâce à un HDD intégré. La PSX est lancée le 13 décembre 2003 uniquement au Japon, au prix initial de 79,800¥ (160 GB) et 99,800 ¥ (250 GB). Malgré des baisses de prix successives, les ventes sont restées confidentielles et la production est stoppée en février 2005.

Petit rappel des prix de la Playstation 2, pour le plaisir :

– 2990 Frs/449 € en décembre 2000
1990 Frs/299 € en octobre 2001
259 € en octobre 2002
199 € en octobre 2003
179 € en mars 2004
149 € en août 2004 avec la New PS2 ou PS two (plus petite et mince)
129 € en août 2006
99 € en avril 2009
69,99 € fin 2010 en pack avec Gran Turismo 4
34,99 € en ce moment dans certaines grandes surfaces pour ce même pack (Carrefour, Game…)

2012, la fin du monde, du monde de la Playstation 2 !

Leave a comment »

[Dossier] Minecraft : itinéraire d’un surdoué.

header

Minecraft, aujourd’hui ce terme est familier aux oreilles des geeks et autres joueurs passionnés. Mais en 2009 peu de monde pouvait se vanter de connaitre ce terme et ce qu’il cache. Minecraft est à l’origine l’œuvre d’une seule et unique personne : Markus Persson aussi connu sous le pseudonyme deNotch.

NOTCH
Notch est un programmateur de 31 ans lorsqu’il se lance dans l’aventure de Minecraft en Mai 2009. Programmateur depuis ses 7 ans, ou il commença ses premiers programmes en utilisant le Commodore 128 de son père.

CONCEPT
Minecraft est une jeu type « sandbox », une sorte de jeu d’aventure où vous faites ce que vous voulez. Il est conçu autour de ce que j’appelle les « 3C » qui consistent en :
Casser
Collecter
Construire
Certains modes de jeu ajoutent un autre aspect : survivre. Cette simple addition des « 3C » permet à tout joueur, quelque soit son âge et son niveau d’exigence d’appréhender le jeu rapidement et d’en tirer partie très rapidement. Surement l’aspect le plus important au démarrage de ce jeu indé à ses débuts.

GRAPHIQUE
Mais revenons-en à son aspect 3D. Le jeu possède un look « pixellisé » 3D, et offre des mondes immenses à explorer (ils sont générés de manière aléatoire, donc le joueur ne tombera pas 2 fois sur la même carte), avec l’objectif d’y construire un pied à terre pour démarrer, explorer, se protéger et récolter.
Ainsi une base 3D basique très pixélisée de petite résolution (étirable selon l’écran de jeu) sert d’entrée à Minecraft. Mais tout joueur un peu curieux se rendra vite compte qu’une multitude de « pack » de textures, plus ou moins réussies (fun, colorés, HD, réaliste etc…) est disponible et très aisément installable sur sa machine.

C’est donc grâce à un concept graphique simple mais gourment en ressources système malgré son apparence désuet, que Minecraft a frappé les yeux des joueurs de la première heure. Une douce ambiance visuelle rétro permet aux plus anciens de retrouver le plaisir des premiers jours du JV tandis que les packs de textures les plus avancés permettent aux joueurs les plus exigeants de bénéficier d’une apparence flatteuse et personnalisable à souhait.

JEU
Malgré les 3C, le joueur reste relativement « libre » de faire ce qu’il veut. Selon le mode de jeu sélectionné (paisible, facile, difficile, hardmode) on peut appréhender la partie différemment. Il devient vite indispensable de s’atteler à la construction et récolte dès le mode facile. Seul le mode paisible propose une balade sans risque autre que les chutes mortels et autres brulures fatales du magma. Ainsi chacun peu aborder le jeu de la manière qui lui convient, passant de la construction frénétique à la balade découverte longue et monotone, l’exploration souterraine parfois ardue (moi qui ai un sens de l’orientation nul sur ce jeu c’est une catastrophe!) ou simplement la casual prenant le temps de construire sa petite villa.
Mais ce n’est pas uniquement ce qui a su faire le succès de Minecraft dans le temps…

MULTIJOUEUR
Le multijoueur ! Voilà ce qui a permit l’explosion de Minecraft dans nos machines. Minecraft ne proposait à l’origine pas de mode multijoueur. Ce fut implanté plus tard, logiquement, suivant la tendance actuelle du JV. Et là, ce fut la totale : le concept accrocheur doublé d’un multijoueur simple, accessible et sans DRM ou autre système dégueulasse a vite fait son chemin. Le bouche à oreille ou plutôt le clavier aux yeux, et la communauté s’agrandit de manière exponentielle. Les fans réalisant très rapidement une multitude de vidéos, de publicités pour leur propre serveur ou simplement pour le jeu et les ventes se sont accumulées très vite.

CHIFFRES
D’après les chiffres les plus récents que j’ai pu collecter, Minecraft est devenu une activité apparentière. Notch a du recruter des personnes pour continuer le développement du jeu, jeu qui sera porté sur plusieurs plate-formes au final, les frontières du PC n’auront pas tenu très longtemps.
En Novembre dernier (2011) Minecraft c’était :

– 242 millions de connexions par mois
– 1 000 connexions par heure
– 4 000 connexions par seconde lors du lancement de la version 1.0
– 2 milliards de fichiers téléchargés par le launcher
– Plus de 16 millions d’utilisateurs enregistrés
– Plus de 4 millions qui ont (vraiment) acheté le jeu
– Plus de 11 000 téléchargements par seconde de skins (dans le jeu uniquement)

Source.

Plus récemment, c’est le très sérieux Financial Time qui a annoncé que Notch a engrangé plus de 80 millions de dollars depuis le lancement de Minecraft avec une marge nette estimée à 13.5 millions ! Minecraft, ce sont 25 millions d’utilisateurs enregistrés (donc + 9 millions depuis novembre 2011!), 20% d’entre eux qui ont acheté le jeu (soit plus de 5 millons donc) et rien qu’hier, ce sont 64.830 nouveaux enregistrements qui ont eu lieu.

Source.

EN BREF
Bref, Minecraft c’est un succès phénoménal, expliqué par un concept très bien étudié et un parcours plein de réussite. Il reste donc àNotch une dernière difficulté : péréniser son succès en proposant du contenu, des MAJ de qualité et des portages réussis. Mais au vu des chiffres délirants que j’ai posté plus haut nul doute que pour 2012 le succès de Minecraft continue !

Une petite review en anglais de Minecraft :

Bonus : la chaine YouTube officielle de Notch.

Leave a comment »